Le FUS confirme Regragui à son poste d’entraineur

Par | on mars 1, 2017 | 0 Comment

Rien ne va pour le FUS rabat en ce début de saison. Après avoir été sacré champion du Maroc en 2016, le club de Mounir Majidi, bras droit de Mohammed VI, se retrouve actuellement à la 14ème place de la Botola avec dix points à son actif et à seulement deux points de la lanterne rouge, le KAC Kenitra. Partant pour une nouvelle année de confirmation, les hommes de l’entraineur Walid Regragui ne font que décevoir les attentes en cumulant les défaites et en enchainant les mauvaises performances.

L’entraineur remis en question

Au club depuis 2014, Walid Regragui est l’entraineur qui a offert au club de la capitale marocaine ses jours les plus heureuses. Lors de sa première saison, il a su guider les rouge et blanc à une 5ème place en championnat et une finale de la coupe de Trône. Fort d’une carrière de joueur international, Walid Regragui a trouvé les mots justes pour motiver ses joueurs et les lancer dans la quête de l’impossible. L’année 2016 était la meilleure : le club négocie une saison parfaite qui s’est soldée par une victoire précieuse en championnat et une qualification pour la Ligue des Champions africaine 2017. Le rêve devient réalité et on commence vite à comparer le FUS au Leicester City en Angleterre.

Contre toute attente, le club commence mal sa nouvelle saison et se retrouve dans les places relégables après dix journées de championnat. La situation devient critique et on entend même le coach dire : « L’année dernière nous avons bien géré les dernières journées ce qui nous a permis de remporter le championnat mais cette année on va jouer pour le maintien en première division et il faut accepter cela. » Des déclarations qui n’ont pas beaucoup plu à la direction du club qui a convoqué l’entraineur à une réunion en urgence pour parler de son futur avec l’équipe.

Regragrui a toute la confiance de la direction

La réunion qui s’est déroulée entre les dirigeants du FUS et Walid Regragui était bien positive. En effet, l’hypothèse d’un licenciement de l’entraineur a été complétement écartée. Le comité directeur présidé par Mounir Majidi a exprimé alors sa confiance absolue en son coach et le soutient pour la suite du parcours.

Les dirigeants estiment que la situation est plutôt gérable, notamment avec les deux matchs en retard qui restent à jouer pour l’équipe. Tout le monde doit s’unir au tour du club et avec la bonne volonté, il pourra sortir de cette crise.

 

Recent Posts

Description de l'auteur

Comments are closed.