Immobilier, un secteur en pleine mutation

Par | on mars 9, 2019 | 0 Comment

Évaluation d’un bien immobilier

Il y a d’abord lieu de distinguer deux grands types d’immeubles qui requièrent chacun des méthodes différentes. Les biens non bâtis (les terrains) et les biens bâtis (les maisons). Il s’agit dans les deux cas de biens immobiliers. La valeur d’un bien est fonction de la possibilité de son usage ou de son emploi. Il ne faut pas oublier que la valeur d’un bien est également grandement fonction de la destination qu’on lui donne. À l’origine, le mot “valeur” servait à exprimer les mérites d’une personne ou les qualités intrinsèques d’une chose. Ce n’est que plus tard qu’on l’a utilisé pour comparer des qualités même subjectives (y compris celles des monnaies) et qu’on a donc attribué des “valeurs” vénales, à ce qu’on pouvait obtenir en échange de quelque chose. Comme tous les biens, les immeubles n’ont pas de valeur propre : ils ont des volumes, des poids, qui sont des valeurs physiques au sens originel du terme. Toutes les autres valeurs qu’on peut vouloir leur attribuer dépendent de la notion d’échanges, c’est-à-dire de la loi de l’offre et de la demande.
Une notion objective, variable dans le temps et dans l’espace et fonction en plus de notion psychologique. Il n’y a donc pas de valeur fixe ou ferme, pas plus pour la valeur vénale que les autres. Une évaluation n’est pas, contrairement à ce que l’on pourrait croire, le résultat de facteurs précis qu’il suffit d’aligner. Au contraire, les inconnues sont mouvantes, trop nombreuses même pour que l’on puisse les résoudre comme une simple équation.

Valeur vénale

C’est la valeur vénale qui est la plus souvent citée dans le marché immobilier. Dans le sens actuel, cette notion présente un sens rigoureux. La valeur vénale d’un bien est donc la somme d’argent maximum, ou le meilleur prix, que l’on peut raisonnablement espérer obtenir d’un immeuble dans le libre jeu de la loi de l’offre et de la demande, à une date donnée, dans un marché ouvert et de concurrence.
C’est la valeur qu’un amateur avisé consent à payer tenant compte de la comparaison du prix et des caractéristiques des biens offerts sur le marché, en tenant compte de leur situation, de l’état général du bien, de son âge, de sa rentabilité, des éléments favorables ou défavorables, à l’exclusion de toute valeur de convenance. Il faut cependant distinguer trois circonstances différentes de mise en vente d’un bien, ce qui donne trois aspects différents de cette valeur vénale.

Pourquoi faire appel à un chasseur d’appartement pour trouver son bien immobilier ?

En quoi un chasseur est-il différent d’un agent immobilier ? Un dénicheur d’appartement (également connu sous le nom de “chasseur immobilier”) n’est pas un agent immobilier. Leurs pouvoirs, leurs services et leurs missions diffèrent. “HomeLike Home”, leader de la chasse immobilière depuis 2003, est capable de vous dénicher l’appartement (ou la maison) de vos rêves. Il vous assistera également dans toutes les étapes de l’achat immobilier. Il est en mesure de vous proposer des biens qui ne sont pas sur le marché. Il intervient sur Bordeaux et Bordeaux Métropole, sur Paris et ses environs. Il vous propose un service de recherche sur mesure. Avec le chasseur immobilier “HomeLike Home”, vous pouvez trouver la perle rare.

 

Description de l'auteur

Comments are closed.