Comment financer un projet de création d’entreprise ?

Par | on août 10, 2018 | 0 Comment

Évaluation financière des projets d’investissement

Les informations nécessaires à l’évaluation des projets
L’environnement fiscal
L’environnement fiscal doit être pris en considération dans toute évaluation de projet puisqu’il influence significativement les flux monétaires ou les liquidités qu’aura à gérer le promoteur du projet. Parfois, de façon positive, soit grâce à la déductibilité de certaines dépenses au niveau fiscal permettant à une réduction des charges à payer par l’entreprise, ou encore de façon négative lorsque les recettes sont suffisantes pour être taxées, retournant une partie plus ou moins grande au gouvernement.

L’imposition des revenus d’entreprise


Pour mesurer le revenu imposable d’une entreprise, on utilise les notions de comptabilité financière pour établir en tout premier lieu le bénéfice avant impôt, soit la différence entre les produits et les charges d’exploitation et financières. On procède ensuite à certains ajustements exigés ou permis par les lois. Par exemple, l’amortissement comptable utilisé pour établir le bénéfice net peut être différent de l’amortissement admis sur le plan fiscal, et ce, en raison des objectifs différents des deux organismes.
De plus, certaines dépenses ne sont pas sensibles sur le plan fiscal ; c’est le cas notamment des frais assumés par l’entreprise pour l’usage de bateaux de plaisance non nécessaires à ses activités.

Le calcul de l’amortissement ou de l’allocation du coût en capital
L’amortissement est une répartition du coût d’un actif devant refléter son usure ou son utilisation. Dans ces conditions, et pour s’assurer que l’évaluation de rentabilité qu’on fait d’un projet soit conforme à la réalité, on ne doit pas oublier que les autorités fiscales permettent aux entreprises de réduire leurs revenus imposables de la partie de leur investissement qui aurait été utilisée dans l’année, soit l’équivalent de l’amortissement. Cette soustraction des revenus imposables permet aux entreprises de renouveler la valeur de leurs éléments d’actif afin de maintenir leur capacité productive au meilleur niveau possible. Par ailleurs, cette règle présente également l’avantage pour le promoteur d’un projet de réduire sa charge fiscale annuelle lorsqu’il investit dans des éléments d’actifs amortissables.

L’emprunt bancaire, source de financement privilégiée des entreprises

Selon une étude, l’emprunt bancaire reste le financement privilégié des petites et moyennes entreprises françaises. Un prêt commercial ou personnel est remboursé par versements périodiques égaux comportant une partie du capital prêté et les intérêts courus. Les intérêts versés sur un emprunt contracté dans le but de produire un revenu imposable peuvent être admissibles comme dépenses fiscales.
Les sociétés de gestion de portefeuille sont des entreprises qui gèrent des actifs, souvent pour compte de tiers. En France, elles sont agréées par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Ces dernières peuvent également gérer votre portefeuille boursier. A Plus Finance, une société de gestion indépendante, gère des FIP, des FCPI et trois Fonds de Fonds. Elle est spécialisée dans le capital investissement et la multigestion. Elle intervient dans tous les secteurs innovants, notamment dans les domaines du e-commerce, des technologies de l’information et du développement durable. A Plus Finance peut également aider l’entreprise à trouver des financements bancaires.

Description de l'auteur

Comments are closed.