La modélisation 3D au service de la médecine

Par | on avril 6, 2017 | 0 Comment

Le progrès technologique dans lequel vit le monde d’aujourd’hui a révolutionné tous les secteurs économiques. Depuis une vingtaine d’années, la haute technologie s’est imposée dans le domaine de la santé pour renforcer le travail des médecins et chirurgiens. En France qui est parmi les leaders dans ce secteur, le PDG du groupe Acteon spécialisé dans l’équipement médical à haute technologie, est parmi les premières chefs d’entreprise à avoir défendu l’importance du High-Tech dans le développement de la médecine. Les chirurgiens eux aussi en profitent de ces avancées en introduisant la modélisation 3D dans leurs interventions.

Le 3D pour assister les chirurgiens

Les nouvelles technologies ont poussé le secteur médical à se transformer en obtenant un équipement médical à la pointe des dernières inventions. La France excelle dans ce domaine et ses ingénieurs font partie des plus renommés au monde. C’est ainsi que le chirurgien Jacques Marescaux a eu l’honneur de piloter la première chirurgie invasive à distance dans le monde. C’était le 7 septembre 2001 lorsqu’il a opéré depuis son siège à New York à l’aide d’un robot une patiente située à Strasbourg. C’était une ablation de la vésicule biliaire qui nécessitait une intervention sans la moindre erreur.

De nos jours, les chirurgiens ne se contentent pas uniquement de réaliser des opérations à distance, mais ils utilisent les dernières technologies de la modélisation 3D pour préparer et réaliser leurs plasties. Pour bien préparer leurs interventions, les chirurgiens doivent répéter soigneusement les gestes à faire via des radios ou des impressions en 2D. Avec le développement de la modélisation 3D, les chirurgiens peuvent désormais réaliser leur préparation sur des copies conformes d’organes et de structures osseuses afin de tester leurs gestes avant de les pratiquer pour limiter les erreurs.

La chirurgie robotisée par la réalité augmentée

Dans une de ses interviews, le PDG et ancienne présidente de Lundbeck France, a précisé que les médecins doivent profiter des progrès de la science. De nos jours, le 3D n’est plus une révélation puisqu’on parle de la réalité augmentée. Pour les chirurgiens, certaines opérations sont devenues possible. En juillet 2012, Jacques Marescaux a opéré un cancer du foie avec un robot guidé par la réalité augmentée. LA technique consiste à utiliser des images en 3D d’un clone de l’organe du patient avec un scanner ou une IRM. Ceci permet au malade de visualiser en direct sa maladie et de la comprendre afin de prendre les meilleures décisions.

Description de l'auteur

Comments are closed.