Déodorant que choisir : spray, à bille, qualité, prix et environnement

Par | on mai 13, 2017 | 0 Comment

Déodorants bio, stick ou spray, grandes marques ou marques de distributeurs, difficile de s’y retrouver. Devant la diversité des offres, de promesse de durée de protection allant de 12 h à 48 h et de multitude de produits joignant efficacité et respect de l’environnement, le consommateur se perd dans ces choix.

Antitranspirant ou déodorant que choisir

Les deux vous semblent identiques, et pourtant, il y a une grande différence. Certes, les deux se vaporisent au niveau des aisselles pour éliminer les odeurs fortes, mais chacun agit différemment. L’antitranspirant, à base de sels d’aluminium, resserre les pores de la peau bloquant ainsi la transpiration d’au moins 20 %. Par contre, les déodorants soient, agissent directement sur les bactéries qui provoquent l’odeur de transpiration ou soient, juste masquent l’odeur. Il est bon à savoir qu’il existe aussi les déodorants à base de pierre d’alun, qui est un sulfate de potassium d’ammonium quand elle est naturelle ou d’aluminium quand elle est synthétique.

Un produit de confiance

 

 

 

N’oublions pas que le critère primordial d’achat chez un consommateur, est le prix (66 % des Français préfèrent les produits moins chers) mais pas aux dépens de la qualité, l’idéal est d’avoir un produit associant une meilleure qualité et un bas prix. Grâce aux outils d’aide à la décision comme les produits « Élu produit de l’année » le consommateur est mieux diriger vers les produits innovants ou les produits alliant à la fois qualité et prix. Leurs logos sont un gage de confiance pour 9 Français sur 10. En effet, un déodorant comme « Dove » le bien-être, la préservation de l’environnement et le prix adéquat, est toujours plébiscité par les consommateurs. Numéro 1 en termes de confiance des consommateurs, ces logos, incitent ces derniers d’avoir un repère pour faire le choix adéquat, devant la diversité des offres des marques.

En effet, ces certifications se font d’une manière objective et à travers plusieurs études et des tests en respectant un cahier de charges bien strict, et dont le but est de servir les intérêts du consommateur.

Préservons l’environnement

Après l’élimination du Chlorofluorocarbone (CFC), après le protocole de Montréal de 1987, utilisé comme gaz propulseur dans les aérosols ou spray, à cause de ses effets détruisant sur la couche d’ozone. Il est substitué par d’autres gaz à propulseurs comme le propane, le butane et l’isobutane. Toutefois, il faut faire attention, car ces gaz sont facilement inflammables et émettent des composés volatils néfastes à la santé, pour ces raisons qu’il est judicieux d’utiliser les déodorants à bille.

 

Recent Posts

Description de l'auteur

Comments are closed.